counter-strike_avis

Counter Strike : je vous fais ma présentation du jeu culte

Dans la famille des FPS de légende, j’invoque… Counter Strike ! Adopté et reconnu par les puristes, ce titre est souvent tenu en haute considération face à ses concurrents. Sorti en 2000, la version finale du titre original se place aujourd’hui encore au rang des meilleurs de son genre. Comme je connais assez bien les titres ultérieurs, j’ai pensé m’intéresser à ce premier titre qui reste une référence.

Un FPS de la vieille école ?

Pas vraiment en fait ! SI Counter Strike est bien sorti à une époque où les connexions internet étaient pourries, il s’est efforcé de donner les bases du RPG tel qu’on le connait aujourd’hui. Je ne dis pas que c’est un pionner, mais la popularité du jeu a largement contribué à poser les fondations de cette catégorie.

test-counter-strike

En somme, les joueurs doivent donc remplir des objectifs qui sont énoncés par la carte. Au bout de la partie, les points cumulés pourront déterminer la victoire d’un parti ou d’un autre. Ça ne vous rappelle pas quelque chose ? Le même principe est depuis repris ici et là, avec plus ou moins de succès. Premier d’une longue série, le premier titre signe une petite évolution dans les jeux vidéo.

Des cartes et du scénar

Le principe du jeu de l’un des éditeurs Valve ne repose pas uniquement sur des points à atteindre ou des kills à cumuler. Ce serait bien trop facile, et très barbant ! Pour faire monter le niveau, Sierra Studios a pensé à mettre des scénars qui vont ensuite varier en fonction des cartes. L’ensemble fonctionne bien, ce qui explique en grande partie pourquoi je passe un temps fou dessus depuis que je teste le jeu. Un peu moche au niveau des graphismes, il comble vite par une fonctionnalité complète, et une fluidité appréciable si je tiens compte de sa date de sortie.

starcraft-2-test

Starcraft 2 : mon analyse du titre à succès

Désigné comme le jeu de stratégie en temps réel par excellence, Starcraft 2 s’impose dans le milieu du jeu vidéo depuis un bon bout de temps déjà. Mes débuts sur ce titre mythique remontent à 8 ans, alors que je commençais à peine à découvrir les jeux du même genre. Je n’ai tout de suite adhéré au concept, parce que je n’y comprenais pas grand-chose. Ce n’est qu’après un petit apprentissage des bases que j’ai pu développer mon réel potentiel sur le jeu. Et j’y joue aujourd’hui encore !

Un scénario futuriste plein de peps

Starcraft 2 peut interpeler par son graphisme à la limite du simpliste. Je pense que c’est aussi un des points pour lesquels je n’ai pas tout de suite aimé le jeu. Mais cette particularité est bien la preuve qu’un jeu au design passable peut en fait renfermer un petit trésor. C’est ce que j’avais découvert sur le titre ! Rien de très tape-à-l’œil, mais diablement efficace lorsqu’on sait le mettre à profit. Sur mes premières parties Starcraft, j’ai pris le temps d’analyser l’univers et l’histoire qui sont présentés. L’air de rien, l’ensemble est plutôt pétillant et ne laisse pas de place à l’à peu près.

Un gameplay original

Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de jeux de ce type dont le gameplay inclut une gestion à petite échelle. C’est au niveau des batailles que ce détail se distingue le plus, car tu te retrouveras vite dans la gadoue si tu ne fais pas attention aux besoins de tes unités. La gestion à grande échelle se comprend plus rapidement, et j’ai tendance à penser qu’elle est plus facile à prendre en main même si elle nécessite un minimum de logique pour sortir la tête hors de l’eau dans les situations critiques. Pour moi, l’originalité de Starcraft 2 se trouve là, et fait aussi bien son succès que la myriade de possibilités qu’il offre.

starcraft-2-analyse

league-of-legends-parier-astuce

E-sport : League of Legends me rapporte de l’argent !

League of Legends déchaine les passions sur la toile. Je n’ai d’abord pas compris ce que les gens trouvaient à ce jeu, puisque je n’arrivais pas à en cerner le but. J’ai pourtant découvert que des spectateurs pouvaient parier très gros sur les parties de LoL, et qu’il y avait moyen d’accumuler beaucoup d’argent le temps d’un match. Je n’en revenais pas ! Cette petite découverte m’a pourtant incité à m’intéresser à un jeu auquel je ne pensais pas toucher, mais surtout de faire moi-même des paris dessus.

Comment j’ai découvert les paris ?

Dans mon entourage, il y a un bon tas de personnes addicts à League of Legends. C’est par le biais de cette petite communauté que j’ai appris qu’il y avait des sites qui organisaient des paris durant les rencontres officielles. Je connaissais à peu près les équipes participant aux évènements mondiaux pour m’y intéresser, mais je ne pensais pas en connaitre assez pour me lancer dans des paris. Par la même occasion, on m’avait signalé qu’il y avait aussi de petits paris entre communautés sur des parties plus classiques, et que les meilleurs lots s’obtenaient surtout quand quelqu’un lançait un défi sur des parties classées. Je n’en revenais juste pas que ce titre qui me hérissait le poil rien qu’à sa vue pouvait être à l’origine d’autant de choses. Je suis donc allé voir les paris sur les parties personnalisées pour en comprendre le concept ! Je n’ai pas tardé à capter le truc, qui est en fait beaucoup plus simple que ce que je pensais au début.

lol-parier-astuce

Puis, j’ai gagné de l’argent sur les paris LoL

La première fois que je me lançais vraiment sur les paris League of Legends, je n’étais pas tout à fait certain de ce que je faisais. J’avais bien étudié la question, et avais même pris la peine de chercher tout l’historique des performances des équipes. Premiers bets, premiers échecs alors que j’avais misé d’assez grosses sommes. J’ai bien cru arriver à la fin de ma vie ! Par chance, j’ai pu me ressaisir et me relancer dans l’aventure tout de suite. L’angoisse au ventre, mais l’équipe de mon choix avait réussi à gagner de justesse. J’ai été étonné de voir comme les premiers gains étaient conséquents ! Je ne lâche plus une occasion de parier sur League of Legends depuis que j’ai compris ce système de mises à grande échelle !